Critères d’évaluation

La bourse annuelle de CHF 50’000.- de la Fondation est destinée à soutenir des projets d’entreprise en phase de démarrage. Les start-up sont évaluées principalement selon 3 critères spécifiques.

1. La cible

C’est le critère majeur de sélection. Le projet doit apporter une innovation ou un progrès durable dans des domaines tels que l’économie, l’écologie, la santé, la lutte contre la pauvreté, les besoins vitaux (eau, énergie etc). Un effet humanitaire est souhaité.

Une utilité générale et une portée universelle, en particulier l’applicabilité au tiers-monde représentent des atouts décisifs. Un progrès de nature technique doit caractériser le projet.

Donc, les perfectionnements et sophistications de techniques existantes portant sur des créneaux restreints n’entrent pas dans l’optique de la Fondation. Il en est de même pour les créations de sociétés de service, de sociétés financières, commerciales, médiatiques, etc. Les projets de créations informatiques sont également écartés.

2. Le stade de maturation

Le concours de la Fondation s’adresse aux «jeunes pousses» au début de leur évolution. Toutefois, les projets au stade de l’intention, de la conception, sans démarrage effectif sont éliminés. A l’autre extrême, les candidatures très évoluées, en voie de rachat ou de commercialisation, ou bénéficiant de solides partenariats sont exclues.

3. L’effet «Coup de pouce»

A l’échelle des budgets de nombre de start-up, la bourse de la Fondation constitue certes un apport modeste. Nous désirons néanmoins atteindre une efficacité optimale et réaliser un coup de pouce déterminant.

C’est pourquoi les candidats disposant déjà de fonds importants, bénéficiant d’autres bourses et prix ou qui profitent de partenariats assurant leur financement perdent la priorité sur ceux pour lesquels notre attribution est décisive.

Modalités et calendrier du concours

L’attribution du «Coup de pouce» de la Fondation Dr René Liechti est basée sur une procédure qui comporte 2 phases.

Phase 1 : Présélection

Connaissant les critères spécifiques de la Fondation, les intéressés rédigent un document préliminaire. Il s’agit d’une présentation succincte, limitée à 2 pages. Elle est établie selon le canevas annexé. L’envoi par e-mail est accepté. Ce document doit parvenir impérativement au plus tard le 30 mai>.
Début juillet ces textes sont étudiés et sélectionnés par le jury de la Fondation. Tous les candidats sont informés en juillet. Les projets retenus deviennent finalistes et eux seuls accèdent à la phase 2.

Phase 2 : Concours d’attribution

Les quelques finalistes préparent alors un dossier complet en 2 exemplaires sur papier. Ils détaillent et complètent le document de présélection. Ils précisent l’aspect technique, le business plan, le financement, le stade d’avancement, ajoutent leur CV, etc. Aucune restriction n’est exigée concernant le volume et la présentation du dossier. Il doit être envoyé au complet avant le 1er octobre.

Désignation du lauréat

Début octobre le jury étudie les dossiers finalistes. Après analyse par chaque membre, une séance finale de délibérations et d’évaluations aboutit au choix du lauréat de l’année. Le bénéficiaire est informé et invité à faire une courte présentation de son projet lors de la séance de remise du «Coup de pouce» en novembre.